Toutes les bonnes choses ont une fin ! 2


13

13 par Eva the Weaver

Non, non je ne mets pas déjà fin au blog :-) Surtout suite au dernier billet plein de promesses !

L’objet de cet article est plutôt d’évoquer la borne chronologique finale de mon sujet de recherche. Dans un premier temps – c’est à dire au moment de la rédaction du projet de recherche, en octobre  – celle-ci a été fixée à l’année 2009, retenue pour la réorganisation du ministère de la Culture, la création de la direction des Patrimoines et la transformation de la direction des archives de France en service interministériel.

Finalement défini dans l’arrêté du 17 novembre 2009 relatif aux missions et à l’organisation de la direction générale des patrimoines, ce nouveau service n’est effectif qu’à compter du 13 janvier 2010, date d’entrée en vigueur de l’arrêté définissant les missions et l’organisation centrale du Ministère de la Culture et de la Communication.

2009/2010…. nous ne sommes pas à 13 jour près me direz-vous ! Peut-être que si….

En effet, si ce changement institutionnel, à lui seul, est tout à fait pertinent pour marque la fin de mon étude, il s’avère qu’au cours de l’année 2010, d’autres évènements concernant les réseaux d’archivistes viennent confirmer l’intérêt pour cette année !

Dans un premier temps, l’association des archivistes français a choisi, lors de son assemblée générale du 18 mars dernier, de mettre un terme au parrainage des nouveaux adhérents ! C’est peut-être un détail pour vous, mais pour d’autres ça veut dire beaucoup… Par ailleurs, cette assemblée générale a également été synonyme de renouvellement du conseil d’administration et de changement à la présidence de l’association.

Ensuite,  le développement de la présence des archivistes sur les réseaux sociaux marquent un tournant dans la profession… avançons comme premier élément de réflexion, la frontière de plus en plus étroite entre vies professionnelle et personnelle engendrée par ces nouvelles pratiques. Selon le même ordre d’idée, notons l’apparition du SIAF sur Twitter depuis le 3 décembre 2010 et la création des archiveilleurs au cours du premier trimestre.

Enfin, à l’échelon des relations interprofessionnelles, la création de l’IABD vient confirmer les rapprochements et actions opérés depuis plus d’une décennie entre les archivistes, les bibliothécaires, et les documentalistes.

Finalement ces 13 jours sont importants pour mon sujet… l’année 2010 est donc retenue comme borne chronologique permettant à la fois la définition d’une période plus complète et pertinente, tout en incluant dans le sujet d’études les modifications les plus récentes apportées aux réseaux d’archivistes.

Plus tard, je reviendrai sur le curseur initialement placé sur 1979 qui lui a glissé vers la gauche !

_


2 commentaires sur “Toutes les bonnes choses ont une fin !

Les commentaires sont fermés.