Mon compte rendu de l’@rchiviste dans la cité ! 1


Nancy - France Par MorBCN

J’ai été invité par la section des archivistes municipaux et intercommunaux de l’AAF à intervenir lors du colloque qui s’est déroulé du 6 au 8 octobre 2010 à Nancy.

Avant de revenir plus en détails sur ma communication portant sur l’archiviste et ses réseaux, voici quelques informations qui m’ont marqué au cours des séances auxquelles j’ai assisté (7 et 8 octobre).

1 – Sur la question de la nécessité de bénéficier d’un poste dédié à la gestion des archives électroniques, Daniel PETER, Directeur des AM de Nancy, à souligner à partir de son expérience récente, qu’obtenir un poste était une chose mais que trouver un candidat pour l’occuper en était une autre.

2 – Un responsable d’archives municipales a avoué avoir parfois demandé à ses lecteurs d’écrire une lettre de remerciements au maire pour marquer l’intérêt des archives !

3 – Michael MARTIN, archiviste de Landau (Allemagne) a indiqué que le drame des archives de Cologne avait permis aux archivistes de bénéficier d’une tribune considérable auprès des hommes politiques.

4 – Rick OPSOMMER, archiviste d’Ypres (Belgique) à pointer l’influence néerlandaise sur l’archivistique flamande (terminologie, bâtiments, solutions logicielles et même boîtes d’archives).

5 – Selon Daniel PETER, la baisse de fréquentation des salles de lecture, s’accompagne d’une exigence inversement croissante. Il lui semble également que l’action de conseil de l’archiviste s’amoindri, faisant glisser le rôle culturel de la salle de lecture vers un rôle plus fonctionnel.

6 – Pour pallier cette baisse de fréquentation des salles de lecture, il conviendrait désormais d’employer le terme d’ « usagers » des archives et non plus celui de « lecteurs » qui exclu les visiteurs d’exposition notamment.

7 – Un nombre croissant de lecteurs se rend aux archives dans le cadre de démarches administratives… ces lecteurs qui ne connaissent ni les pratiques, ni les usages nécessitent un accompagnement fort.

8 – Les services d’archives devraient-ils étendre leurs horaires d’ouverture comme la salle d’exposition des AM de Strasbourg qui est ouverte le dimanche ? Cette solution donnerait sans doute une coloration culturelle supplémentaire au service souvent limité à sa vocation administrative.

Il s’agit juste d’éléments que j’ai retenu et en aucun cas d’une synthèse objective et complète !

Certaines notions ou tendances peuvent vous paraître évidentes mais elles ne le sont pas pour moi qui ne suis pas intervenu dans un service d’archives municipal et/ou intercommunal depuis 5 ans déjà.

J’ai eu un grand plaisir à croiser des collègues évoluant dans un milieu autre que celui des archives universitaires… les échanges sont riches d’enseignements et de réflexion, surtout même lorsqu’ils ont lieu autour d’un petit-déjeuner continental ou d’un exquis dîner !


Commentaire sur “Mon compte rendu de l’@rchiviste dans la cité !

Les commentaires sont fermés.