» Allô… nan, mais allô… t’es archiviste et tu connais pas Lynx !?!… 4


Minitel numeric keypad par nicolasnova (CC BY 2.0 ; source : flickr)

Minitel numeric keypad par nicolasnova
(CC BY 2.0 ; source : flickr)

…. vous me recevez ??? t’es archiviste et tu connais pas Lynx ??? c’est comme si je dis, t’es archiviste et tu connais pas le Minitel ???!!!??? « 

Si je n’ai aucun doute sur le fait que le lectorat de ce blog  connait l’existence de ce fleuron de la technologie française qu’a été le Minitel, il est en revanche moins certain que Lynx soit considéré comme autre chose qu’un gros chat !

Il s’agit en fait d’un service télématique mis en place par la direction des Archives de France. Le projet est avant tout destiné à donner accès à distance aux bases de données des Archives nationales et de la direction des Archives de France. Un groupe projet constitué dès janvier 1987, et rassemblant en plus du service technique, les archives départementales des Alpes-Maritimes, de la Haute-Garonne, de la Gironde, de la Mayenne, du Rhône,  de la Seine et des Yvelines est chargé « d’expérimenter concrètement l’utilisation de ces bases afin de préparer les conditions dans lesquelles cette ouverture décentralisée pourrait être réalisée, et de proposer des solutions aux problèmes qu’elle ne manque pas de poser : formation des utilisateurs, développement d’interfaces d’interrogation conviviales, modalités d’un éventuel accès par le public, confidentialité des informations contenues dans certaines bases, etc… »1.

Une démonstration de l’outil est organisée à l’occasion du 29ème congrès des Archives de France (13 au 16 octobre 1987). Dans l’annonce de cette démonstration, il est également fait mention de la présentation des « possibilités offertes à nos services par les messageries disponibles (…) : messagerie directe, boîtes aux lettres électroniques, forums, sont des moyens nouveaux d’échange et de circulation de l’information, capables de modifier sensiblement nos habitudes et nos comportements en matière de communication et nous devons savoir en tirer parti ».

Et c’est précisément cette seconde utilité du service télématique, en marge du projet initial, qui va marquer les esprits. Créé le 22 février 19872, Lynx permet à ses utilisateurs d’échanger via messagerie directe ou sur le forum. Dans un premier temps restreint aux membres du groupe de travail Lynx, leur avis au sujet de l’outil est très positif : « l’expérience devrait être poursuivie et étendue », « rend de nombreux services en permettant un dialogue direct, hors hiérarchie, d’autant plus précieux que la décentralisation est loin d’avoir amélioré les circuits officiels »3.

Progressivement, l’ensemble des services d’archives publics sont invités à rejoindre Lynx. Les états indiquent que 32 services (soit 43 personnes) accèdent au forum en février 1988, puis 59 services en juin 1989, et 94 agents représentant 76 services dès octobre 1989. En 1991, les statistiques indiquent que 185 agents bénéficient d’un identifiant pour accéder à Lynx.

Le dernier message sur le forum Lynx est posté le 4 septembre 1998 tandis que, sur Internet, la première contribution  sur la liste de discussion archives-fr est envoyé le 15 novembre de la même année ! Nous reviendrons bientôt sur la nature des échanges.——-

  1. Archives départementales de la Mayenne : fonds d’archives du directeur Joël Surcouf []
  2. idem []
  3. Enquête réalisée auprès des membres du groupe de travail Lynx en juillet 1987 []

______


4 commentaires sur “ » Allô… nan, mais allô… t’es archiviste et tu connais pas Lynx !?!…

  • Antoine Meissonnier

    Une question que j’avais oublié de vous poser à Angers : conserve-t-on les archives de Lynx ? Vous aviez eu l’air d’avoir accès à ses anciens messages.
    Merci si vous pouvez m’éclairer sur ce point.

  • Romain Le Gendre

    Oui Antoine, les archives de Lynx ont été archivées en format PDF par J. Surcouf (un peu plus de 5 Mo – 1523 pages) qui m’avait transmis le fichier il y a bientôt 2 ans. Si ça t’intéresse, je te l’envoie sans problème !

  • dhamard Auteur du billet

    Effectivement, comme l’indique Romain, les AD de la Mayenne conservent ces messages et Joël Surcouf avant son départ, avait proposé le document via un message sur la liste de discussion archives-fr.
    Il faut noté que cet « archivage », dès 1987, réalisé à partir d’un commodore et d’un modem est remarquable !

Les commentaires sont fermés.