3ème séance. – De la sélection au remerciement : le rôle de l’archiviste


Dans ce 5ème billet, de la série consacrée à la journée d’étude Le don : pratique renouvelée des archives privées organisée par les étudiants du Master 2 Histoire et Métiers des archives de l’Université d’Angers et l’AEDAA, vous trouverez le compte rendu de la 3ème séance intitulée « De la sélection au remerciement : le rôle de l’archiviste ».

Quelques remarques liminaires sur la nature des tweets qui vont suivre sont accessibles ici.

Afin de faciliter la lecture de ces traces, j’ai fait le choix  de n’afficher que le contenu des tweets, sous forme de liste, en retirant les éléments de forme (hashtag, horodatage, plateforme, pseudo, image). Néanmoins pour les tweets introduisant les différents intervenants sont affichés dans leur intégralité.

« Archives privées et diversité des acteurs institutionnels : collaborations et concurrences ? » par O. Corpet, directeur de l’IMEC #jedon11Fri Feb 11 15:05:24 via TweetDeck

  • en vingt ans, 6/7 fonds ont été repris, car l’IMEC reçoit des dépôts
  • l’imec a mis en place un « traité d’apport » pour contractualiser les dépôts
  • le directeur de l’IMEC est régulièrement exécutant testamentaire des déposants
  • fonds repris car déposants estimaient être trop régulièrement sollicités
  • on peut révéler à un prod, l’intérêt et la richesse de son fonds : notamment en classant ce qui était en désordre, dc inexploitable

« Les archives privées des archives départementales de Maine-et-Loire : pesée globale » étudiants du M2 Archiv de l’Univ d’Angers #jedon11Fri Feb 11 15:27:03 via TweetDeck

  • étude des 204 dons aux AD49
  • AD49 : 75% dons/legs, 8% achats, 17% dépots d’archives privées
  • archives privées A: de 0,1 à 150 ml
  • la majorité des dons arrivent de manière fractionnée (2 fois) mais 1 fonds a été fractionné en 8 entrées
  • les archives d’entreprises représentent 53% du volume conservé en ml
  • nette progression des dons depuis les années 1990, témoin d’un changement de politique
  • majorité des donateurs ne sont pas producteurs
  • le lien entre donateur et producteur est familial (34%), fonctionnel (29%), institutionnel (21%), intellectuel (10%) et autre (6%)

« Rendre hommage aux donateurs : la démarche des archives municipales de Lyon » par Anne-Catherine Marin, directrice AM Lyon #jedon11Fri Feb 11 15:45:20 via TweetDeck

  • exposition 2010 « pour la passion d’une ville, les archives rendent hommage à leurs donateurs »
  • exposition en lien avec l’histoire lyonnaise, et avec les missions des archivistes
  • l’exposition est l’occasion de collecter de nouveaux fonds (méthode de collecte active)
  • idée de mise en valeur des donateurs comme peuvent le faire les bibliothèques et les musées
  • politique de transformation des dépôts en don rencontre du succès
  • si le donateur n’est pas producteur, sa mention ne figure que dans le registre d’entrée. Peu de valorisation
  • l’exposition était centrée sur le geste de don et non pas sur les biens matériels
  • les musées inscrivent dans le marbre le nom de leurs donateurs
  • la BNF a une galerie des donateurs
  • mais bien souvent il s’agit de valoriser les dons remarquables (mécenats…)
  • de plus en plus, les institutions livrent des listes de donateurs sur internet
  • dans les services d’archives, peu d’expérience médiatisée : AM de Chalon organisent cérémonie annuelle
  • manifestations AM Rennes pour les personnes qui participent à l’indexation collaborative
  • accepter un don n’est ni anodin, ni répétitif mais aboutissement d’une relation unique
  • « attention vous transporter toute ma vie », une donatrice à l’archiviste qui conduisait la voiture vers les AM
  • la grande rigueur juridique liée à l’acte de don, dégoûte parfois les donateurs
  • sur l’aspect juridique : « si j’avais su je vous aurai posé mes archives et serais parti en courant »
  • 21 entretiens des donateurs de 2 heures => un montage diffusé dans l’expo
  • l’élu à la culture de Lyon, à fait le lien entre don d’archives et don d’organes
  • moins de visiteurs que les expositions classiques, mais importantes pour les donateurs
  • démarche de collecte d’archives des « gens ordinaires »

La suite, demain !